Samuel Feldhandler
'd he meant vary a shin's



















’d he meant vary a shin’s est un trio écrit par Samuel Feldhandler pour trois danseurs. Ce trio est dédié à la chorégraphe Trisha Brown et écrit selon la forme du thème et variations, librement inspiré par les Variations Goldberg de Johann Sebastian Bach. Le titre ’d he meant vary a shin’s fait référence à la pensée de Jean-Pierre Brisset, linguiste français de la fin du XIXe siècle. Brisset postule que les langues ne proviennent pas d'autres langues plus anciennes, mais de l'intérieur d'elles mêmes, par déplis et replis de mots sur d'autres mots. La langue serait une carte et non une ligne.

Theme and variations | θiːm ænd ˌveərɪˈeɪʃənz |
Tea meant very ancients | tiː mɛnt ˈvɛri ˈeɪnʃənts |
Team end vary ash inns | tiːm ɛnd ˈveəri æʃ ɪnz |
’d he meant vary a shin’s | d hiː mɛnt ˈveəri ə ʃɪnz |

’d he meant vary a shin’s se déplie à partir d'une courte séquence suivie de variations et se développe du fait de la multiplicité et de la complexité résultant de l’agencement des différents éléments. Ce développement crée l’unité, reliant tous les mouvements/ déplacements chorégraphiés à la séquence primaire, tout en questionnant cette même unité et accentuant la multiplicité inhérente du matériau en le [dé]pliant constamment.

Chorégraphie, lumière & son: Samuel Feldhandler
Interprétation: Eva Honings, Lena Schattenberg & Samuel Feldhandler
Conseil lumières: Thomas Zamolo
Mentoring: Anna Pehrsson, Malin Arnell
Photos & vidéo: José Figueroa
Rendu possible par: l'Université de Danse et de Cirque à Stockholm et co-produit par Theater im Pumpenhaus, Münster

Première: 17 . 05 . 2018 @ DOCH, Stockholm


Mot de passe: shins

retour en haut de page
© 2022 Samuel Feldhandler